lundi 7 décembre 2009

Manala

Samedi soir je me suis fait un énorme saut dans le passé: je dirais que c'est mélange de grosses nostalgies enfantines...

D'abord, c'était la veille de la St Nicolas... La Saint Nicolas est fêtée en Alsace, région où je suis née... Je me souviens très bien du passage du Saint Nicolas à l'école maternelle, flanquée du Père Fouettard qui me faisait si peur...On avait droit à notre clémentine ou un petit chocolat et on était très heureux et très fier... En tout cas c'est le souvenir que j'en ai...

Il y a quelques jours, au moment de la Sainte Catherine (fête patronale d'Altkirch, ville où j'étais au collège), j'ai échangé quelques mots sur Facebook avec Angélique, la fille de la nourrice quand j'étais enfant...Elle disait qu'elle dégustait un manala de bon coeur, et je lui ai dit qu'il fallait qu'elle arrête de me narguer car cela faisait 20 ans que je n'en avais pas mangé...
Et là elle a été adorable: elle m'a envoyé la recette...

Ni une, ni deux je me suis dit: "Je vais me faire des manale pour la Saint Nicolas"...
Donc la coutume, quand j'étais enfant (je ne sais pas si elle a toujours cours), était que la veille de la Saint Nicolas on dînait de manale et de chocolat chaud...Un festin!

Alors vous allez me dire mais c'est quoi ces "manala" ou "manale"...manala au singulier, manale au pluriel... En fait il s'agit de petits bonshommes en pâte briochée... Un délice, une douceur hivernale!!!

J'ai été obligée d'adaptée la recette envoyée par Angélique car ma levure boulangère fraîche était périmée... Aussi, j'ai fait ma flemasse, j'ai fait la pâte à la machine à pain...

Ingrédients pour 4 beaux manale:

  • 275g de farine
  • 12,5 cl de lait tiède
  • 6g de levure de boulanger déshydradée
  • 55g de beurre fondu
  • 1 oeuf
  • 35g de sucre
  • une pincée de sel
  • du lait pour la dorure
  • du sucre glace et de l'eau pour la glaçage

Mettre le lait tiède dans la cuve avec la levure et le sucre, et patienter une dizaine de minute.

Ajouter le beurre fondu, l'oeuf, puis la farine avec le sel et faire tourner en mode pâte à pizza (1h10 de programme pour ma machine).

Ma pâte a bien montée et avait une belle texture. Préchauffer le four à 170°C, chaleur tournante.
Former 4 boudins de pâte.


Former les bras et les jambes en coupant la pâte. Mettre sur une plaque graissée.



Badigeonner de lait et enfourner pendant 25 minutes à 170°C, chaleur tournante.

Déposer sur une grille et badigeonner avec le mélange d'eau et de sucre glace.



Extra à déguster tiède, mais très bon aussi froid le lendemain!
Pour terminer ma page "nostalgique", j'ai dégusté ça en regardant "Le livre de la Jungle". En fait, "Le livre de la Jungle " est le premier film que j'ai vu au cinéma avec Denis, le père d'Angélique... Je garde un souvenir magnifique de cet après-midi au cinéma avec Sabine (la grande soeur d'Angélique) et leur père... C'est un homme que je ne voyait presque jamais, mais je ne sais pas pourquoi, je l'ai toujours aimé...Je ne sais même pas si Sabine se souvient de cette après midi...
Quand j'ai appris sa disparition, j'en ai pleuré... Merci Denis pour ce beau cadeau que tu m'as fait il y a près de trente ans et merci Angélique de m'avoir permis ce flash back...
PS Angélique, Sabine et Alice, j'espère ne pas vous avoir heurtées en parlant de votre père, que j'appelle "Denis", mais j'avoue ne plus être sûre de son prénom...C'est le prénom que j'ai en tête...
Sachez que ce souvenir est gravé à jamais dans ma mémoire...

3 commentaires:

stef de fla a dit…

Ils sont plutôt bien réussis je trouve. Enfin pour moi qui suis une quiche en viennoiserie

Ange et Chris en Voyage de Noces a dit…

Tes manalas sont magnifiques, nous on les ouvre aussi, on les beurre et on met de la confiture, ou même de la crème choco-noisette (pour ne pas citer la marque)et on boit un chocolat chaud véritable qui accompagne à merveille ces délices...
Tes manalas ont l'air encore mieux que ceux que j'achète à la boulangerie, lol

Et effectivement, le prénom de mon papa n'est pas "denis" mais "daniel", tu y étais presque... Je ne t'en tiens pas rigueur, ca fait tellement longtemps...
Il était toujours sympa et amical avec tous et sévère quand il le fallait...

Karyne a dit…

Bien sûr que c'était Daniel!!! Quelle nouillette je fais!!! Désolée Angélique...