mercredi 23 octobre 2013

Vendanges: marronnier charentais!

Je vois vos mines: quoi, encore les vendanges??? OUI!!! mais cette fois ci j'aimerais vous faire partager ce qui se passe autour de chez nous depuis près de 20 jours...

En fait, en Charente, comme vous le savez déjà on produit essentiellement du cognac, puis du pineau et accessoirement du vin (de pays)... Il existait des dizaines de cépages pour produire ces breuvages... Malheureusement, la société de consommation étant ce qu'elle est les grands négociants de cognac ont eu toujours plus besoin de vin pour produire du cognac (le cognac est issue d'une double distillation de vin blanc acide). Le cépage "Ugni blanc" s'est imposé car il produit un vin acide et en quantités importantes au détriment de cépages tels que La Folle Blanche ou le Colombart...

Augmentation des volume oblige, il faut aller toujours plus vite et la structure du vignoble charentais a permis la mécanisation des vendanges... de très rares vignerons vendangent encore à la main, souvent des producteurs bio ou des gens souhaitant travailler à l'ancienne...

Il existe 2 type de vendangeuses: les auto-portées et les tractées. Les tractées fonctionnent comme une remorque derrière un tracteur et les auto-portées sont autonomes.

J'ai eu la chance cette année de faire un tour de vendangeuse. Celle ci est auto-portées et a une dizaine d'années. J'en ai profité pour faire quelques photos et vidéos. Je vous propose de voir les plus pertinentes et les plus intéressantes... comme d'habitude dans le feu de l'action j'ai complètement oublié de mettre mon appareil photo dans le bon sens alors désolée, il vous faudra tourner la tête...


Donc voici la machine qui est bien impressionnante! Elle roule au maximum à 2,5 km/h. Elle passe au dessus du range de vignes et secoue énergiquement les ceps de vignes pour ne faire tomber que les grains de raisins, les "squelettes" des grappes restent sur le cep.

Dans la machine c'est un vrai enfer: bruit assourdissant, chaleur... je dois avouer que je ne pensais pas que cela serait aussi pénible, même si j'imagine que les nouvelles machines sont bien plus confortables...

La première vidéo vous montre ce que voit le chauffeur:

video

La deuxième vidéo vous montre l'action de la machine vu du sol et de l'arrière:

video


Enfin, cette dernière photo vous montre les dégâts des machines sur les ceps et les piquets:


Au bout du compte les anciens regrettent vraiment le temps où les vendanges se faisaient à la main, où des dizaines de gars ou filles travaillaient en chantant et discutant sur une même parcelles, les tablées de 20 à 35 le midi pour nourrir tout ce petit monde et les soirées bien arrosées... 

Je pense que la "personne" qui regrette le plus ce temps béni où on savait prendre le temps de vivre et où on respectait la nature c'est la vigne elle-même! on voit à l’œil nu que les ceps souffrent, cassent, se fendent...ce n'est pas par hasard que les grands châteaux bordelais vont leurs vendanges à la main! 

Dernière chose: le temps des vendanges est un repère temporel pour les charentais... Un exemple tout bête, je demande à  une petite mamie  du coin de la récolte des coings qui sont nombreux dans les palisses (haies!) et elle m'a répondu: "Toujours après les vendanges!" ...

En espérant vous avoir appris des petites choses...

Aucun commentaire: